C’est le sacrement que nous connaissions aussi sous le nom de pénitence ou de confession. Ce sacrement peut être célébré de deux façons : – lors de célébrations pénitentielles communautaires qui nous rassemblent quelques jours avant Noël et avant Pâques ; – lors de confessions individuelles en rencontrant le prêtre pour qui la célébration de ce sacrement est, par ailleurs, une part essentielle de son ministère.

N’hésitez pas à prendre rendez-vous.

VOUS ETES DIVORCE(E) REMARIE(E) ?

VOTRE SITUATION FAMILIALE EST DIFFCILE OU SOURCE DE SOUFFRANCES ?

VOUS SOUHAITEZ ENTRER EN DIALOGUE POUR UNE ECOUTE FRATERNELLE ?

VOUS SOUHAITEZ EFFECTUER UN CHEMIN DE REFLEXION ET DE DISCERNEMENT VERS L’ACCES OU UN RETOUR AUX SACREMENTS ?

 

Le Pape François nous donne une belle direction dans son exhortation apostolique Amoris Laetitia :

Il s’agit d’intégrer tout le monde, on doit aider chacun à trouver sa propre manière de faire partie de la communauté ecclésiale, pour qu’il se sente objet d’une miséricorde ‘‘imméritée, inconditionnelle et gratuite’’. Personne ne peut être condamné pour toujours, parce que ce n’est pas la logique de l’Évangile ! Je ne me réfère pas seulement aux divorcés engagés dans une nouvelle union, mais à tous, en quelque situation qu’ils se trouvent.

L’Église doit accompagner d’une manière attentionnée ses fils les plus fragiles, marqués par un amour blessé et égaré, en leur redonnant confiance et espérance, comme la lumière du phare d’un port ou d’un flambeau placé au milieu des gens pour éclairer ceux qui ont perdu leur chemin ou qui se trouvent au beau milieu de la tempête.

Notre évêque Mgr LALANNE a donné mission à des prêtres et des diacres de répondre aux demandes des personnes sentant le besoin d’une relation éclairant leur route.

Le diacre Jean-Pierre HOTTOIS est disponible pour vous accueillir dans votre démarche.

Vous pouvez vous adresser aux secrétariats de nos paroisses.

onction des maladesCe sacrement est le signe de l’aide de Dieu et de l’église dans l’épreuve de la maladie. Il apporte la force, l’espérance et le courage nécessaires pour lutter contre la maladie. Il peut être reçu plusieurs fois au cours de la vie quelque soit l’âge de la personne. Chaque année, il est proposé par le Service évangélique des Malades (SEM) au cours d’une messe et il peut également être demandé individuellement.